25.3 C
Casablanca
lundi, août 8, 2022
spot_img

Fès : Nouveau rebondissement dans l’affaire du Mövenpick

La commission des investissements, présidée par Saïd Zniber, wali de la région Fès-Meknès, vient d’accorder un délai de deux mois à l’initiateur du projet du Mövenpick dans la zone touristique Oued Fès. « Ce délai, qui a été décidé lors de la réunion du 14 septembre, est jugé confortable. Il lui permettra d’attester la disponibilité d’au moins 40% du budget alloué à son projet », indique Mohamed Mengad, directeur de la société Oued Fès, la filiale de Medz. Il est demandé également à Mohamed El Rhaffouli, l’initiateur du projet, d’attester qu’un organisme financier supportera le reste du financement. « Une garantie ». Or, selon El Rhaffouli, « ces nouvelles conditions n’ont aucun lien avec le cahier des charges qui réunit sa société (un privé) avec la société Oued Fès (un autre privé) ». « Evidemment, si j’ai décidé de réaliser ce projet dans ma ville natale, j’en ai les moyens…en plus, j’ai remporté l’appel à manifestation d’intérêt en toute légalité », renchérit-il. Pour rappel, la réalisation d’un projet d’hôtel 5 étoiles dans la zone touristique Oued Fès piétine depuis plus d’un an. L’initiateur du projet a consenti un investissement de 120 millions de DH pour les 150 chambres du futur Mövenpick. Mais, il est « surpris de voir un responsable de la région s’opposer à sa personne et lui imposer des conditions qui ne se réfèrent pas au cahier des charges ». « J’ai signé un contrat de gestion de 20 ans avec la prestigieuse chaîne hôtelière suisse. D’ailleurs, le patron de celle-ci est attendu début octobre à Fès », confie El Rhaffouli.

Articles Liés

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Ne manquez pas les nouveautés que nous réservons à nos fidèles abonnés.