vendredi , septembre 17 2021
Home / ACTUALITÉS HÔTELLERIE / Meliá Hotels : le rempart contre la saisonnalité de l’Oriental

Meliá Hotels : le rempart contre la saisonnalité de l’Oriental

3 hôtels, 793 chambres, suites et appartements… L’espagnol Meliá Hotels International ambitionne de placer l’Oriental, plus particulièrement Saïdia, sur l’échiquier du tourisme national.

On ne change pas une équipe qui gagne. Cette règle qu’observent les entraîneurs de football a été copiée à la lettre par la CDG. En confiant à Meliá Hotels International la gestion de trois hôtels de la station balnéaire de Saïdia (sous la supervision de sa filiale la Société de Développement Saïdia-SDS), la Caisse espère réitérer le bon lancement enregistré par le Sol House Taghazout Bay-Surf, situé dans la station de Taghazout.
Le réseau d’hôtels fondé en 1956 à Palma de Majorque a tout d’abord ouvert deux hôtels : Meliá Saïdia Beach et Meliá Saïdia Garden. Deux resorts cinq étoiles, en formule «tout compris », qui disposent respectivement de 397 et 150 chambres et suites. Pour sa part, le Meliá Saïdia Residences, qui offre 192 appartements et dont l’inauguration est prévue pour l’été 2018, portera le nombre des emplois directs créés à 600, dont 80% des salariés sont originaires de la région de Saïdia. Total de l’investissement : 1 milliard de DH.

Pour réussir son coup, Meliá a choisi la technique du soft opening : les deux resorts ont ouvert au début de l’été 2017. Le Meliá Saïdia Garden a fermé le 10 septembre 2017, tandis que le Meliá Saïdia Beach fermera le 06 novembre 2017. Une phase de pré-ouverture qui permet de tester le produit. Et pour faire ce test, le groupe espagnol n’a pas lésiné sur les moyens : il a invité une armée d’agences de voyages, tours opérateurs et journalistes. Ainsi, 8 agences et 3 journalistes belges, 2 agences et 1 journaliste néerlandais, 5 agences et 3 journalistes français, 9 agences portugaises, 11 agences et 1 journaliste espagnols, 1 agence tchèque, 32 agences et 13 journalistes marocains, en plus de 24 ambassadeurs, dont celui de l’Espagne au Maroc, ont pris part à l’expérience Meliá Saïdia qui a duré 4 jours. Stratégie qui s’est avérée payante puisqu’un contrat a d’ores et déjà été signé avec une agence de voyages belge qui porte sur la quasi-totalité de son marché golfique de Saïdia. Et ce, malgré quelques problèmes d’organisation liés aux activités organisées par le CRT et l’ONMT et sponsorisées par Mélia. « Saïdia n’a pas pour vocation de rester ancrée dans sa saisonnalité. Augmenter la capacité d’hébergement de la station va créer des besoins et une attractivité de la destination, ce qui va nous offrir la possibilité de nous développer avec un produit différent en ayant des salles de réunion, un spa et deux golfs qui se développent. Cela va nous permettre d’attirer des clients qui ne sont pas forcément à la recherche de vacances balnéaires (juin-juillet-août-15 septembre). En misant sur une segmentation plus variée, qui passe par une offre des services meetings et incentive, en plus de la segmentation Golf, nous pouvons représenter une alternative qui permettra de changer la saisonnalité de la région », explique Philippe Queriaud, General Manager du cluster de Meliá de Saïdia.

Pour atteindre l’objectif tracé par la chaîne hôtelière, le directeur général appelle au soutien des pouvoirs publics. « Il faut tout simplement qu’on joue le jeu tous ensemble. Il y a une vraie volonté du CRT et de l’ONMT de travailler avec nous. Eux seuls ne peuvent rien faire. Ils attendent notre contribution en matière de démarchage pour mettre en marche les moyens pour amener la clientèle que nous avons démarchée », note Philippe Queriaud qui cite l’aérien parmi les infrastructures à améliorer.

Vérifiez également

Agadir, Saidia et Marrakech : Iberostar concocte un programme tout compris pour ses clients

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de se ressourcer en vacances, de se retrouver …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *