mardi , juillet 27 2021
Home / ACTUALITÉS TRANSPORT / Samedi 23 décembre, premier vol au départ de Clermont-Ferrand à destination de Marrakech

Samedi 23 décembre, premier vol au départ de Clermont-Ferrand à destination de Marrakech

Le vol inaugural de la nouvelle ligne entre Clermont-Ferrand et Marrakech (un vol par semaine) a eu lieu ce samedi 23 décembre.

Michèle et Patrick avaient envie d’une semaine de décompression.

A présent, ils sont à Marrakech, où l’on annonce un franc soleil et 19°C ce dimanche 24 décembre, veille de Noël. « On est allé dans l’agence de voyage avec l’idée d’un vol au départ de Clermont-Ferrand », pour plus de facilités. Le Maroc, c’était parfait.

« S’il n’y avait pas eu ce vol depuis Clermont, on aurait sans doute pris un séjour depuis Lyon. Mais c’est plus compliqué, il faut rajouter le prix du parking. Là, on s’est fait conduire depuis Issoire par nos enfants. C’est le côté pratique qui a du bon. »

Les premiers vols font le plein

Le Boeing 737 de la compagnie allemande TUI est arrivé sur le tarmac auvergnat à midi, avec plus de la moitié de ses 150 places occupée par des passagers qui avaient embarqué à Marseille (certains ont même stoppé leur voyage à Aulnat).

Il a décollé quarante-cinq minutes plus tard, avec soixante-douze passagers supplémentaires.

« C’est un vol qui débute bien, il est plein la semaine prochaine aussi ; cela peut intéresser une clientèle familiale mais aussi d’affaires », commente Cyril Girot, directeur de l’aéroport, présent hier matin pour le coup d’envoi de la collaboration entre l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne et la société TUI, un très gros opérateur européen à base allemande : c’est le plus grand groupe de tourisme du monde et le premier voyagiste français, plus connu pour ses marques Nouvelles Frontières et Marmara.

Pour Marrakech, le voyagiste propose vols secs ou vols avec séjours. (Le prix du vol A-R sec : 179 € en janvier, le double par la suite.)

A l’aller, le vol part de Marseille pour Clermont-Ferrand. Au retour, il fait une halte à Marseille  avant de repartir pour l’Auvergne.

Sur le point d’embarquer, Monique et Daniel avouent être des fanas d’Aulnat. « Nous sommes des inconditionnels de l’aéroport d’Aulnat, nous ne prenons l’avion qu’ici », admet ce couple de retraités domiciliés à Courpière. « On aimerait même avoir plus de destinations possibles à partir de Clermont-Ferrand : on a juste une demi-heure de route, c’est vraiment très pratique. »

Vérifiez également

Transport touristique en crise : La FNTT présente ses revendications à El Otmani

Gel des dettes, application d’un taux d’intérêt unifié, exonération fiscale, et arrêt immédiat des procédures …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *