19.1 C
Casablanca
mercredi, décembre 8, 2021
spot_img

Ouarzazate diversifie son offre touristique

Le conseil provincial de la ville d’Ouarzazate a approuvé un accord de partenariat pour exécuter un programme de diversification et de dynamisation de l’offre touristique dans la province, durant la période 2021-2024.

Le taux total d’investissement est de 38 millions de dirhams, et le conseil contribuera de 13 millions de dirhams. L’accompagnement de cet investissement se fera avec d’autres investissements pour développer l’offre touristique de la province d’Ouarzazate, dans le cadre du programme intégré pour le développement de la province et qui sera financé par des accords particuliers, de la part des communes territoriales et des partenaires.

Cet accord, signé par le conseil provincial de Ouarzazate, le ministère du tourisme, la préfecture de Ouarzazate, le conseil communal de Ouarzazate, la société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), l’agence nationale du développement des régions de l’oasis et de l’arganier, vise à créer deux espaces de revitalisation touristique, en forme de deux complexes d’expositions, dans la ville de Ouarzazate et le centre Ait Ben Haddou, et de créer une région centrale de dynamisation touristique à Ouarzazate, à côté de la Kasbah de Taourirt, ainsi que la valorisation touristique des espaces surplombant le château Ait Ben Haddou.

Par ailleurs, cet accord a pour objectif de créer un espace de dynamisation culturelle “Jemaa El Fen”, pour les projections cinématographiques, l’équipement d’espaces de revitalisation, l’organisation du festival du cinéma à Ouarzazate, la consolidation de la valorisation et de la revitalisation digitale et récréative des parcours et sites touristiques.

Afin de mettre ce projet en œuvre, les partis signataires ont décidé de responsabiliser le conseil provincial d’Ouarzazate, pour le projet relatif au château d’Ait Ben Haddou, et la commune provinciale d’Ouarzazate, pour les projets de la ville.

Conformément à cet accord, le conseil provincial s’engage à exécuter le projet de manière à garantir une valeur ajoutée à l’attractivité touristique, et l’incitation à plus d’investissements et de visites, ainsi que d’exécuter le projet selon le décret de conclusion des marchés publics, dans le respect des conditions d’application et du reste des règlements en vigueur, ainsi que de préparer une étude d’ingénierie et d’application des projets, de la présenter au comité régional de consultation, d’inclure la SMIT dans la préparation des études relatives au projet de valorisation touristique, sujet de cette convention, de prendre en considération la valorisation culturelle des bâtiments et des sites archéologiques durant l’exécution des études et des travaux de rénovation, et suivre l’exécution des travaux des projets programmés, et préparer des rapports chaque deux mois sur l’état d’avancement des projets, pour les donner au comité provincial de la supervision, le suivi et l’évaluation, une semaine avant les réunions programmées.

Conformément à cet accord, la SMIT s’engage à mobiliser les contributions financières relatives au secteur du tourisme, soit 20 millions de dirhams selon les paiements annuels déterminés dans l’article 6 de la convention. Elle s’engage également à présenter, sur demande, l’accompagnement technique aux porteurs de projets, à travers des consultations et le partage d’expertise dans le domaine du développement touristique.

En vertu de cette convention, le ministère du tourisme et du transport aérien et de l’économie sociale s’engage à exécuter ce projet et offrir l’accompagnement nécessaire à travers les services de la délégation provincial du tourisme à Ouarzazate et la SMIT, pour exécuter toutes les étapes, et la gestion effective des différents projets constituant ce programme.

Le ministère accompagnera les jeunes de la région qui seront amenés à gérer les équipements et les projets de ce programme, en organisant des formations avant le lancement de l’exploitation de ces projets.

En parallèle, la préfecture de Ouarzazate s’engage à présider le comité provincial de supervision, de suivi et d’évaluation, créé dans le cadre de ce programme, et de coordonner avec l’ensemble des partenaires et services administratifs régionaux, dont le but est de contribuer aux études et autoriser différentes étapes constituants du projets, et de faciliter l’exploitation des activités y afférentes dans les meilleures conditions, ainsi que de suivre et le respect des partenaires à leurs engagements contractuels.

moroccojewishtimes.com

Articles Liés

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Ne manquez pas les nouveautés que nous réservons à nos fidèles abonnés.