vendredi , août 14 2020
Home / ENTRETIENS / Entretien avec Hans Egli, Directeur général de l’hôtel El Minzah et Grand Hotel Villa de France à Tanger

Entretien avec Hans Egli, Directeur général de l’hôtel El Minzah et Grand Hotel Villa de France à Tanger

El Minzah se repositionne

Le nouveau Management de l’hôtel El Minzah a l’ambition de repositionner l’établissement dans ses paramètres luxe et ses standards haut de gamme en qualité de service. Un retour en force de Hansueli Egli qui en était Directeur général avant la déperdition de ce joyau de l’hôtellerie tangéroise survenu après son départ. Dans le pipe, un plan de rénovation bien avancé et novateur… Il était temps, ce n’est que plus légitime pour El Minzah presque centenaire de regagner sa place parmi les meilleurs 5 étoiles de la destination…

De retour à El Minzah et au Grand Hotel Villa de France dont vous étiez auparavant Directeur général, vous voici devant des standards qui certainement auraient changé depuis que vous étiez parti en 2013. Quelle appréciation en feriez-vous ?

J’assumais les fonctions de Directeur général d’El Minzah à l’époque et les indices d’une bonne santé de l’établissement se poursuivaient jusqu’à fin octobre 2013. En termes de notoriété et de positionnement, El Minzah gagnait, dès lors, en confiance auprès des clients et des propriétaires. El Minzah était juste « in and trendy »  à l’époque et nous espérons tous pouvoir le remettre à sa vraie place au courant de l’année prochaine Inchallah !

Justement, comment comptez-vous redresser la barre et repositionner l’hôtel dans ses standards d’antan ?

En l’espace de deux semaines, après ma reprise de fonction à l’hôtel,  et surtout avec l’aide des médias et la conférence de presse organisée par notre propriétaire Sir Nadhmi Auchi, les clients ont commencé à revenir et les points de vente devenaient de plus en plus sollicités, notamment le bar qui commençait de nouveau à bien marcher. Nous avons veillé à remettre les pendules à l’heure en faisant revenir d’anciens collaborateurs de l’ancienne équipe reconnus pour leur mérite et leur professionnalisme, puis nous avons remis en place l’ancien système avec lequel nous fonctionnions et qui marchait fort bien. En somme, des standards sur lesquels nous misons beaucoup et sur lesquels nous allons travailler tout en les peaufinant tous les jours dans nos différents points de vente. A mon niveau, par exemple, j’assure, avec l’aide précieuse de mon management, un suivi et une présence permanents pour m’enquérir de près de leur fonctionnement, leur évolution et leur conformité avec la feuille de route que nous avons élaborée.

Comment se déclinent les différents axes de votre stratégie de redressement et de repositionnement de l’hôtel ?

Notre stratégie repose avant tout sur l’élément humain qui sans ses compétences, nous ne pouvons prétendre à l’excellence. Nous avons élaboré ensemble, une série d’évènements, de nouvelles cartes et programmé surtout une nouvelle animation au bar, nous avons aussi formé les équipes aux nouveaux standards établis.

Le déclassement de l’hôtel ne jouait évidemment pas en faveur d’El Minzah, surtout avec l’arrivée de nouvelles enseignes tirant le produit vers le haut grâce à la qualité de service…

Nous respectons beaucoup la concurrence à Tanger et tenons des relations amicales avec nos collègues à tous le niveaux. Nos concurrents hôteliers ne nous font  pas peur pour autant car El Minzah, il n’y en a pas deux ; El Minzah c’est Tanger ! C’est un hôtel doté d’une âme et qui a une histoire prestigieuse tout comme il a sa clientèle fidèle. El Minzah est à lui seul un monument qui représente Tanger dans sa plus fidèle et belle image. Un produit d’appel à part entière. Nous sommes simplement Tanger !

La structure est-elle également appelée à subir des changements ?

Nous disposons pour l’heure de 140 chambres que nous avons l’intention de rénover grâce à une vaste opération de rénovation qui concernera plusieurs maillons de la chaîne, nous portant à fermer l’établissement pour un certain temps. Tout un programme est actuellement à une phase avancée d’achèvement, pour ficeler un dossier professionnel avec l’aide précieuse de personnes compétentes pour les travaux de rénovation que nous allons soumettre aux différentes autorités pour approbation. Le cadre bâti et l’âme doivent absolument rester.

La rénovation une fois accomplie, cela veut-il dire que les ressources humaines devraient être formées en adéquation avec le nouveau El Minzah ?

Absolument ! Les équipes vont être formées à la catégorie 5 étoiles avec les normes de service que le segment exige. C’est tout un travail en profondeur que nous allons orchestrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *