vendredi , juillet 30 2021
Home / ACTUALITÉS TOURISME / Abderrafii Zouiten quitte l’ONMT

Abderrafii Zouiten quitte l’ONMT

Il dirigeait cette institution depuis 4 ans avant de la quitter de manière un peu inattendue. Abderrafii Zouiten, qui a atteint l’âge de la retraite depuis 2015 a rendu le tablier le 30 Novembre dernier, un départ qui a fait réagir les médias de toute obédience qui ont largement commenté sur le sujet.

Au ministère du tourisme, le départ de Abderrafii Zouiten de l’ONMT a été annoncée tardivement à travers un communiqué laconique qui disait en substance :

Nomination du DG par intérim de l’ONMT
“Le Département du Tourisme a désigné à partir du 30 novembre 2017 Monsieur Rachid HAMZAOUI, Directeur Finances et Support à l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), pour assurer l’intérim de la Direction Générale de l’ONMT étant donné que le poste de Directeur Général de l’Office était devenu vacant depuis le départ à la retraite de Monsieur Abderrafie ZOUITEN”.

D’aucuns parmi les plus proches collaborateurs de Zouiten ainsi que le personnel exerçant au Maroc et dans les représentations à l’étranger n’ont compris une telle décision de la part du ministre du tourisme Mohamed Sajid, sachant que l’agenda du DG étant rempli en ce mois de décembre avec la tenue d’une conférence de presse, lundi 4 décembre, pour évoquer les prévisions du secteur à l’horizon 2018.

Pire, la veille, mercredi 29 novembre, en fin de journée, il se trouvait au Parlement, en compagnie de Mohamed Sajid, ministre du Tourisme. Autrement dit, rien ne présageait un tel départ. Du coup, les honoraires des fournisseurs de l’Office et les salaires d’octobre de son personnel au Maroc et à l’étranger n’ont été versés que le 30 novembre, veille de l’Aïd Al Mawlid.

Les médias se sont focalisés donc sur l’absence de transparence de cette décision et chacun d’égrainer son chapelet. Selon Media 24, «Son départ a été géré d’une manière étrange, apparemment sans préparation et surtout sans anticipation » avant d’ajouter : «Ce départ est étonnant dans sa forme, car il donne l’impression que Zouiten a été pris par surprise même s’il savait, depuis 15 jours, qu’il était sur un siège éjectable. L’argument selon lequel il doit laisser la place car il a dépassé l’âge de la retraite ne tient pas la route. Mais il faut rappeler que sa forte personnalité et les nombreuses ouvertures de dessertes aériennes avec des compagnies étrangères à mettre à son crédit, lui ont valu plusieurs inimitiés. Plusieurs scénarios circulent mais il est probable que la RAM a estimé que son monopole était menacé sur certaines lignes internationales. L’opacité étant propice aux rumeurs, l’une d’entre elles voudrait que le ministère de tutelle de l’ONMT n’a pas apprécié sa mise à l’écart dans l’ouverture par la compagnie Transavia d’une desserte Paris-Dakhla qui a constitué la 1ère ligne aérienne entre les provinces du sud et le continent européen ».

Pour sa part le journal électronique le360 précise que les explications fournies par le ministère du Tourisme ne satisfait pas la presse nationale. « Al Massae » estime que Mohammed Sajid ne pouvait plus admettre que l’ONMT fasse cavalier seul sur plusieurs dossiers, en réduisant le ministre de tutelle au rôle de spectateur, notamment les accords passés avec des compagnies aériennes pour les dessertes Bruxelles-Ouarzazate via Essaouira et Paris-Dakhla. Pour l’heure c’est Rachid Hamzaoui, directeur Finances et Support à l’Office National Marocain du Tourisme qui a été désigné par le département du tourisme pour assurer l’intérim.

Vérifiez également

Hamid Bentahar troque son fauteuil de Président du CRT de Marrakech pour celui de président de la CNT

139 votants sur les 142  ont opté pour le duo Hamid Bentahar/ Hicham MHAMMEDI ALAOUI. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *