mardi , juillet 27 2021
Home / ACTUALITÉS TOURISME / MARRAKECH OUVRE LE BAL

MARRAKECH OUVRE LE BAL

Prenant comme point de départ Marrakech, le ministère du Tourisme et l’OCDE veulent mener le projet de cluster touristique à bon port dans la région, avant de dupliquer l’expérience dans les autres territoires.

Consolider l’offre touristique locale, faire profiter la région de ses retombées économiques et sociales, tout en faisant face à l’intensification de la concurrence internationale: tels sont les enjeux principaux de la création d’un cluster touristique dans la région Marrakech-Safi. Le sujet a été discuté mardi à Marrakech, lors d’un atelier international sur le développement de clusters de tourisme au Maroc, organisé en collaboration avec le ministère du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). «La création de ce cluster, qui sera baptisé «Art de vivre marocain», dans la région Marrakech-Safi donnera un élan à la croissance que connaît la cité ocre sur le plan touristique, et en fera profiter toute la région», a affirmé le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, Mohamed Sajid.

Dans ce sens, le cluster fera la connexion entre toutes les potentialités de la région et de ses habitants, créant ainsi les synergies nécessaires entre les différents secteurs, notamment le tourisme, l’artisanat et l’économie sociale et solidaire, pour accentuer la dynamique de développement au niveau local. En effet, les régions limitrophes de la ville Marrakech disposent d’un savoir-faire important et d’énormes capacités en termes de culture, d’agriculture, de produits de terroir, de développement de l’économie sociale et solidaire; autant d’atouts qui constitueraient «la clé de la réussite pour le développement de ce cluster», selon Mohamed Sajid.

Prenant comme point de départ Marrakech, le ministère de tutelle et l’OCDE projettent de mener le projet du cluster touristique à bon port d’abord dans la région, avant de dupliquer l’expérience dans les autres. Au-delà de l’aspect matériel, la réussite de cette initiative dépend aussi du facteur humain. À ce propos, Mohamed Sajid est persuadé que les acteurs locaux sont conscients de l’intérêt de s’impliquer dans le développement de cet outil, qui incarnera un vecteur supplémentaire de croissance dans la région. «La création d’un cluster de tourisme dans un territoire à fort potentiel tel que la région Marrakech-Safi va également renforcer les liens entre l’économie du tourisme et le tissu économique local, surtout le secteur agricole et artisanal et l’économie sociale, dans un objectif de cohérence des politiques publiques», a indiqué Alain Dupeyras, chef de la division pour le développement régional et le tourisme au sein de l’OCDE.

Le projet de cluster touristique, qui s’inscrit dans le cadre du programme-pays Maroc-OCDE signé en 2015, va contribuer à la création d’emplois dans la région, tout en assurant une forte implication de tous les acteurs dans la création de valeur, notamment les PME et TPE. Signé en 2015, le programme-pays Maroc-OCDE englobe 3 domaines, à savoir la compétitivité, la gouvernance publique et l’inclusion sociale, et consiste en 16 projets, dont un sur le tourisme, des examens par les pairs, des activités de renforcement des capacités, l’inclusion dans les outils statistiques de l’OCDE, la participation à 9 comités et l’adhésion à 9 instruments juridiques de l’OCDE.

Vérifiez également

Conseil d’administration de l’Onmt

Le Conseil d’administration de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) s’est réuni ce mercredi 30 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *