samedi , octobre 16 2021
Home / ACTUALITÉS HÔTELLERIE / Usurpation de la marque Sofitel.
Accor gagne un procès au Maroc

Usurpation de la marque Sofitel.
Accor gagne un procès au Maroc

Après le conflit social l’ayant opposé en 2019 aux employés de l’hôtel Sofitel Agadir Royal Bay Resort, le groupe français Accor vient de plier un autre litige où il a eu maille à partir avec un opérateur touristique de la capitale administrative du pays.

En effet, après un bras de fer de plus de deux ans, la Société So Luxuary qui détient la marque Sofitel au Maroc et à travers le monde, vient de gagner son procès en appel contre la PME marocaine Sofitel Car, un loueur de voitures qui opère depuis 2013 sur le créneau de la location de voitures haut de gamme et auquel le deuxième hôtelier mondial reprochait d’avoir contrefait et usurpé sa marque de luxe phare Sofitel et ce, pendant de longues années.

Aussi, Sofitel Car qui avait rapidement fait son entrée dans le top 5 des loueurs marocains de voitures indépendants (sans doute en partie grâce à la marque prestigieuse qu’il arborait), se voit condamner par la Cour d’Appel de commerce de Rabat à cesser tout usage de la marque Sofitel (ce qui confirme le jugement en première instance). A l’occasion, le même tribunal a ordonné la radiation du nom commercial Sofitel Car, enregistré au Tribunal de commerce de Rabat depuis février 2013.

Un happy end pour Accor Maroc et son partenaire Risma, qui détient tous les hôtels marocains portant une des enseignes mondiales d’Accor, dont Sofitel bien sûr. Reste pour les deux partenaires à remonter la pente d’une année 2020 des plus catastrophiques avec, pour Risma, un chiffre d’affaires divisé par trois et un résultat net de -303 millions de DH (le pire de toute l’histoire de ce véhicule coté à la bourse de Casablanca). Mais au vu des restrictions et contraintes qui continuent à inhiber le redémarrage de l’activité touristique, cela semble assez compromis pour l’instant.

Source

Vérifiez également

Les hôteliers et agents de voyages de Casa-Settat s’allient pour la bonne cause

A l’instar de plusieurs autres corporations professionnelles du secteur touristique, l’AIH Casablanca et l’ARAVCS reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *