mardi , juillet 27 2021
Home / ACTUALITÉS TOURISME / Hamid Bentahar troque son fauteuil de Président du CRT de Marrakech pour celui de président de la CNT

Hamid Bentahar troque son fauteuil de Président du CRT de Marrakech pour celui de président de la CNT

139 votants sur les 142  ont opté pour le duo Hamid Bentahar/ Hicham MHAMMEDI ALAOUI. Une claque (de plus ?) pour Jalil Benabbès Taârji et son acolyte Abdelaziz CHERIF ALAMI qui s’est retiré à la dernière minute, alors que les pronostics donnaient Bentahar gagnant avec plusieurs longueurs d’avance.

C’est sans grande surprise que Hamid Bentahar a remporté haut la main la présidence de la Confédération Nationale du Tourisme face à son adversaire Jalil Benabbès Taârji qui a été littéralement éjecté.

Des pronostics qui se sont vérifiés, lors du comptage des votes. 139 Voix sur 142 exprimées dans l’urne ont opté pour Bentahar. Il devient ainsi Président de la Confédération Nationale du Tourisme, succédant à Abdellatif Kabbaj, patron du groupe Kenzi, dont le mandat de 3 ans expirait à la tête de la Confédération.

C’est une page qui se tourne pour Abdellatif Kabbaj et une qui s’ouvre pour Bentahar qui troque ainsi son fauteuil de Président du Conseil Régional du Tourisme de Marrakech pour un poste nettement plus puissant, celui de président de la CNT. Professionnel aguerri, Bentahar et son binôme entament leur mandat à l’heure où une crise majeure affecte le tourisme et, surtout, à l’heure où les challenges, avec toutes les adaptations qu’ils supposent, sont grands. L’approche que tous les acteurs du tourisme adopteront dorénavant, après plus d’une année de Covid 19, sera forcément différente et les nouvelles équipes devront prendre ces nouveaux paramètres en compte. La longue expérience de Bentahar dans le tourisme devrait lui conférer une longueur d’avance. C’est au sein du groupe Accor qu’il a fait une longue carrière. Après plusieurs postes occupés au sein du groupe, dont celui de directeur général du Sofitel Marrakech, un des fleurons du groupe à l’échelon mondial, il est appelé à chapeauter la région africaine, un challenge qu’il mène avec brio. Parrallèlement, il s’intéresse à la vie association dans le cadre professionnel, ce qui le mènera à la présidence du CRT de Marrakech/Safi où il s’st attelé à défendre les intérêts de la profession dans la région la plus importante pour le tourisme marocain. Cette nouvelle mission est un challenge de plus.

Source

Vérifiez également

L’ONMT dresse le bilan d’une année 2020 axée sur la relance touristique

Le conseil d’administration de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) s’est réuni, mercredi 30 juin …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *