19.1 C
Casablanca
mercredi, décembre 8, 2021
spot_img

The OBEROI MARRAKECH, un palais de style marocain-andalou

Après 25 mn en voiture, de la Place Djema el-Fna, une longue allée plantée d’oliviers séculaires nous nous mènent à l’Oberoi Marrakech. L’œil est alors irrésistiblement attiré par un immense bassin d’eau, rafraîchissant lors des températures d’été, prolongé d’un palais carré ocre rosé, qui suit à l’intérieur la disposition géométrique typique des résidences royales andalouses, telle Alhambra. Bienvenue ! Visite guidée avec Katya Pellegrino

Un style marocain-andalou

Grand Canal, montagnes de l’Atlas – © L’Oberoi Marrakech
L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine
L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine

Ici l’Oberoi Marrakech rend hommage au style traditionnel marocain-andalou s’inspirant des grands palais de la dynastie des Mérinides du 14ème siècle. C’est Patrick Collier, architecte qui en a été le maître-d’œuvre, accompagné d’Hayat Kabbaj pour la décoration intérieure.

Une fois la porte monumentale franchie, la majestuosité du lieu s’impose. Il faut savoir que dans l’architecture islamique, la perfection géométrique joue un rôle majeur car c’est aussi une façon de comprendre la perfection divine ainsi que l’eau, un symbole de purification.

« Il fallait comme le souligne l’architecte Patrick Collier, respecter les traditions, concevoir l’hôtel comme un palais. Nous nous sommes donc également inspirés de l’iconique Medersa Ben Youssef, l’un des plus célèbres monuments historiques de Marrakech, créant une très belle perspective visible du lobby, du restaurant marocain et du bar avec le patio intérieur/extérieur de l’hôtel.»

L’art marocain dans toute sa splendeur

L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine
Salle de bain Suite Royale – © L’Oberoi Marrakech
Chambre Suite Royale – © L’Oberoi Marrakech

Derrière sa façade sobre se cache donc un sanctuaire où se dévoile le travail remarquable de l’artisanat ancestral du Maroc.

Les intérieurs raffinés se dévoilent au fur et à mesure de notre déambulation et nous laissent admiratifs : Moucharabieh, mosaïques géométriques et zelliges aux couleurs vives aux murs, coupoles et arcades de bois sculptées à la main ou plafonds ornés de muqarnas, ces éléments architecturaux en forme de nids d’abeille ou d’encorbellements.

Une fois le lobby passé, nous arrivons à une grande cour centrale à colonnade prolongée d’un bassin rafraîchissant l’atmosphère, comme à l’Alhambra de Grenade.

Cette cour, avec son plan d’eau est également un rappel à celles d’autrefois, qui servaient à abreuver les chevaux royaux et rafraîchir les visiteurs après un long voyage.

Un jardin inspirant

L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine
L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine

Niche dans une ancienne ferme, avec 11 hectares au milieu d’arbres séculaires, d’oliveraies et plantes aromatiques, le parc s’énorgueillit de 2500 oliviers et 3000 orangers. Un vrai plaisir de serpenter entre les différents chemins qui s’offrent à nous, pour se laisser charmer par les effluves de romarin, lavande ou autre agrume qui titillent nos narines ou de longer le grand canal, un long bassin qui mène de l’hôtel à la villa présidentielle.

Conçu de manière géométrique, le jardin reflète une ancienne croyance métaphorique selon laquelle au paradis l’ordre spirituel dissipe le désordre sauvage de la nature.

Au loin la vue sur l’Atlas, inspire à la rêverie.

Des villas privées accompagnées de bassins où se rafraîchir

Déjeuner léger au bord de la piscine – © L’Oberoi Marrakech
Suite Royale – Terrasse – © L’Oberoi Marrakech

Disséminées dans ce parc ombragé, les 78 villas de luxe, offrent leur sérénité et leur confort. Des carrés de plantes aromatiques et odorantes comme le romarin ou de lavande, des parterres d’Aloe Vera, en compagnie de bassins et de fontaines cachent ces espaces luxueux.

Quel plaisir de découvrir à l’intérieur, un patio arboré où s’alanguit un bassin bleuté qui n’attend que vous pour animer son eau dormante.

Des arbres et plantes grimpantes, adossés à un muret, protègent du regard extérieur, offrant une réelle intimité.

Chambre spacieuse et contemporaine, la lumière est reine ici. Elle entre à flots aussi bien dans la chambre-salon, quitte à vous caresser le visage au petit matin que dans la salle de bain où une immense baie ainsi qu’une porte vitrée attenante à la douche s’ouvrent sur le patio/jardin privé. Quant au mobilier il est sobre et très classique.

Un bonheur de pouvoir prendre son petit-déjeuner dans l’intimité de sa villa, avec pour seul bruit, le ruissellement de l’eau ou le gazouillis des oiseaux au petit matin, chantant l’arrivée du soleil !

Après s’être restauré, une visite du domaine s’impose en bicyclette le long du canal ombragé pour découvrir ses jardins d’agrumes et ses oliveraies centenaires.

Enfin la grande piscine nous tendant les bras, un plongeon est le bienvenu avant de s’attabler à l’Azur, le restaurant où s’abrite quelques tables à l’ombre des colonnes, face à l’eau bleutée.

Un spa qui flotte sur l’eau

L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine

L’activité intense de l’après-midi se finira par un soin au Spa.

Celui-ci flotte sur un plan d’eau, parsemé de-ci de-là de brassées de joncs et autres herbes aquatiques où nagent poissons et tortues.

Comme pour les villas, la lumière entre à flots par d’immenses baies vitrées donnant directement sur le lac.

Un voyage holistique attend alors l’hôte où quelques soins signatures caractéristiques de l’expérience Oberoi permettent de se ressourcer.

Entre soins ayurvédiques, aux pierres chaudes, shirodara (filet d’huile chaude sur le front, ici cela sera de l’eau tiède) ou du sur-mesure, le choix est vaste.

Sans oublier, les traditions marocaines, avec le classique rituel hammam où la vapeur parfumée embaume les sens, son savon noir aux huiles essentielles, ses herbes et ses huiles locales , son gant de kessa marocain vous enveloppant.

Ce soir, un soin Dhara, issu de la pratique ayurvédique aura ma préférence. Ici Sophia, la thérapeute aux mains de fée, après quelques manœuvres, libère un doux jet tiède d’eau sur le troisième œil du front, une zone où les nerfs sont très concentrés. Cela crée une vibration et une douce chaleur qui apaisent l’esprit et le système nerveux. En ressortant je ressens l’effet purifiant et relaxant de ce soin qui déstresse profondément.

Pour dîner : marocain, indien ou méditerranéen ?

Les Plats – © Luxe Magazine
Les Plats – © Luxe Magazine
L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine

Après cette détente profonde, la nuit est tombée tout doucement, la lune apparaît timidement et seules quelques étoiles apportent un doux éclat sur le chemin.

Pour le dîner, nous n’aurons que l’embarras du choix, 2 restaurants se disputent nos faveurs.

Marocain et dans ce cas le Siniman sera tout indiqué. Un lieu où le meilleur de l’artisanat marocain se reflète aussi bien avec les stucs, carreaux de zellige, bois de cèdre sculpté et, en levant la tête, on peut admirer le plafond traditionnel en tazwakt. De profonds canapés en velours rouge accompagnés de fauteuils moelleux vous accueillent face à une cheminée où un feu flamboyant vous réchauffe, surtout en hiver. Sur la carte marocaine on retrouve le meilleur : couscous sous toutes ses formes, pastilla au pigeon ou aux légumes et différents tajines dont un original avec du poulpe. Juste un régal !

Sinon, si vos papilles se laisseraient bien tenter par de l’indien, et pour cause nous sommes dans une chaîne indienne ou pourquoi pas par du méditerranéen ? Dans ce cas direction le Tamint. Beaucoup plus dans le style brasserie contemporaine française un peu trop épurée, avec quelques fresques et de hauts plafonds où pendent d’immenses lustres et toujours la lumière naturelle qui entre à flots grâce aux baies vitrées. On aurait peut-être vu un peu plus d’éléments pour égayer cet espace un peu nu.

Le Bar Vue

Dîner royal sur le Grand Canal – © L’Oberoi Marrakech
L’Oberoi Marrakech – © Luxe Magazine

Enfin pour finir la soirée, le Bar Vue, crée des cocktails étonnants comme son Ras el Hanout Julep ou son Sesame Old Fashioned, à déguster face à son feu de cheminée l’hiver ou sur sa terrasse l’été.

La vue est magique grâce au grand canal qui s’étire devant nous jusqu’à la villa présidentielle que l’on aperçoit au loin et les cimes de l’Atlas le jour.

Un moment hors du temps qui se prolongera tard dans la nuit avant de retrouver le cocon des draps. La nuit sera douce et accueillante. Rien que pour soi !

Mon avis :

Situé à 25 mn de la place Djema el Fna vous aurez la tranquillité du lieu et surtout cet immense domaine d’arbres et de plantes où se perdre (ancienne ferme agricole). L’établissement propose également une multitude d’activités, allant d’un petit-déjeuner en montgolfière à une visite de fauconnerie en passant par une aventure en side-car ou un dîner aux chandelles dans le désert d’Agafay.

Le personnel est aux petits soins même si le service doit encore se roder.

La villa permet de vivre en totale autarcie et de se faire servir du matin au soir.

Le domaine est un vrai plus et une véritable oasis pour cet établissement. On peut d’ailleurs goûter son huile d’olive

Le spa, propose une réelle expérience en termes de soins et l’on en ressent les bénéfices de suite. A tester !

A tester le marocain, succulent !

Les plus :

-son jardin planté d’oliviers, ses orangers et sa multitude de végétaux et d’arbres.

-Les bassins piscines pour les villas

-Son restaurant marocain et sa disposition architecturale marocaine

-Son bar chaleureux avec sa cheminée, même s’il mériterait d’être un peu plus grand. On peut même y grignoter un morceau le soir venu sur sa terrasse et déguster une brochette de bœuf à la péruvienne ou une brioche à l’araignée de mer !

-Son spa avec ses différents soins indiens, pros

Les moins :

-La brasserie qui mériterait d’être un peu plus chaleureuse et plus chaude.

-Un peu loin de Marrakech.

-Peut-être étoffer la carte du midi de l’Azur avec plus de salades composées différentes

Mesures sanitaires

Pour le personnel :

– Désinfection des mains avec port du masque et des gants en permanence

– Vérification de la température corporelle quotidiennement

Pour les clients :

– Technologie sans contact pour enregistrement ou départ, dans les restaurants ou chambres

– QR code affiché dans les voitures et option de service sans contact disponible dans les restaurants ou chambres

– – Autorisation de l’hôtel pour accepter un client

Hôtel Oberoi

Route de Ouarzazate

40 000 Marrakech

T° : +212 5250 81 515

https://www.oberoihotels.com/fr-fr/hotels-au-maroc-marrakech/

Source

Articles Liés

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Ne manquez pas les nouveautés que nous réservons à nos fidèles abonnés.